Ce qu’il se passe vraiment après l’accouchement

Vous venez d’accoucher. Et les découvertes s’enchainent…

Après ces révélations sur les tranchées et les lochies (que vous pouvez retrouver ici), vous commencez sérieusement à vous demander si finalement ; l’état de grossesse n’était pas préférable à celui d’après l’accouchement. Mais non, ça ne peut pas être possible. Les réveils toutes les 2h pour aller faire pipi, le ventre énorme et la mobilité de cachalot ; vous n’en pouviez plus. Et même si les petits coups de votre bébé vous manqueront probablement ; vous êtes bien contente de pouvoir enfin retrouver votre corps…

La question étant : dans quel état … ?!

Découverte N°2 : Après l’accouchement : VoUS AVeZ UN nouveau corps !

Je ne vais pas faire de généralités sur ce point.

Personnellement je n’ai pris que 5 kilos pour chaque grossesse donc je ne parle que de ce que l’on m’a raconté ; j’ai bien conscience d’être une exception. (Hum hum).

C’est vrai, il y a des femmes qui retrouvent leur ligne en sortant de la maternité (après avoir accouché en éternuant) (d’un bébé qui faisait ses nuits à la naissance). (Ce sont souvent les mêmes qui vous jurent qu’il faisait un temps de malade pendant leur vacances alors qu’il pleuvait partout – sauf chez elle apparemment -). Bref. A moins que vous ne fassiez partie de ces quelques greluches chanceuses, il vous faudra peut être quelques semaines mois années jamais pour retrouver votre corps d’avant. Cela dit, vous ne devriez pas être si surprise ; l’environnement médiatique vous prépare largement à ce qui vous attend. On ne compte plus les émissions, magazines, séries ou autres sites web qui, pour illustrer leurs sujets « maternité », utilisent des images de jeunes mamans dont le corps a de toute évidence, beaucoup, beaucoup souffert. Par exemple, si vous vous renseignez sur les lochies (et que vous doutez de ce que je vous ai raconté dans mon précédent billet, vilaines), vous pourriez tomber sur cet article d’un grand site dont je tairais le nom mais qui commence par Magic et finit par Maman ; avec comme illustration la photo de cette demoiselle, dans une position, comment dire … ; quelque peu lascive typique de la jeune accouchée :

Une jeune femme qui vient d'accoucher (WTF?!). Ce qu'il se passe vraiment apres l'accouchement - Blog Maman Ne le dites a personne. Votre corps, votre ventre... Ces découvertes insoupçonnées post partum
Une jeune femme qui vient d’accoucher (c’est évident)

Alors ? Je sais, c’est dur. On voit immédiatement qu’il s’agit d’une toute jeune maman dont le pauvre corps porte encore les stigmates d’un accouchement récent. Je me permettrai juste de lui suggérer d’enfiler une petite culotte assez rapidement, rapport aux lochies ; mais pour le reste, c’est indéniable ; on ne nous cache rien.

Alors OK, la réalité n’est pas toujours glamour-glamour, mais moi au moins, je ne vous mens pas. Et, juste après l’accouchement, qu’on se le dise ; on ne perd pas immédiatement son ventre. On a souvent quelques kilos de trop (et les cuisses qui se touchent), et il arrive même que l’on garde une ou deux cicatrices… Allez, ne déprimez pas. Votre corps a créé un être humain… essayez d’y penser quand vous criserez devant vos bourrelets !

Ventre - ce qu'il se passe vraiment après l'accouchement- Blog Maman Ne le dites à personne

—————————–

Découverte N°3  : Après l’accouchement, il y A parfois des « petits désagréments »

Comme j’aime ce joli nom que les professionnels utilisent pour vous avertir pudiquement des risques encourus par votre périnée. Le problème, c’est que du coup, on ne sait jamais vraiment de quoi l’on parle, avant d’y passer soi-même…

Là encore, il y a des chanceuses et d’autres moins. Alors, comment savoir de quel côté l’on se situe ? 2 petits tests très simples à réaliser après votre accouchement vous permettront de voir assez vite à quoi vous en tenir :

1 – Asseyez-vous, tout bêtement.

  • Aucun problème ! => Vous êtes chanceuse !… . Passez directement au point 2.
  • Aïe, je ne tiens que sur une fesse ?! => Vous avez sans doute eu quelques points. Ne vous plaignez pas trop : ça aurait pu être pire. Vous allez certainement continuer de vous asseoir comme un fakir sur son tapis pendant quelques temps encore – l’idée même qu’un point puisse sauter vous fait le même effet qu’une séance de rééducation du périnée -. Il faut voir le bon côté dans toute chose, ça vous avancera le moment venu.
  • Ouille je suis assise sur quelque chose… heeeuuu non mais c’est quoi ça ?! => Sortez la préparation H. Oh, et les dragées Fuca aussi…
  • Périnée - Ce qu'il se passe vraiment après l'accouchement - Blog Maman Ne le dites à personne

    I.M.P.O.S.S.I.B.L.E Je préfère encore faire la planche en position gainage pendant toute l’après-midi plutôt que de poser mon postérieur => Aïe. Vous avez sans doute cumulé : épisio, hématome, hémorroïdes… La totale. Ajoutez donc une bouée à la liste de naissance. (Pour vous hein, pas pour bébé…)

2 – Toussez maintenant !

  • Là encore, aucun problème. Formidable ! Vous êtes une vraie veinarde ! Laissez-moi deviner. Vous aussi vous avez eu beau temps pendant vos congés non ?!
  • Whaaaat ?! Allez allez ne vous en faites pas. De toute façon, vous avez déjà des couches, non ?

Quoiqu’il arrive, vous aurez droit à des séances de rééducation du périnée (et même si vous n’avez pas souffert du tout, c’est utile). Encore un grand moment à venir, plein de paillettes et de poésie, vous verrez ! Mais chaque chose en son temps. Il vous reste encore tant de choses à découvrir…

—————————–

Découverte N°4 : Après l’accouchement; La pudeur ? L’intimité ? JAMAIS ENTENDU PARLER.

Vous avez déjà dû vous en rendre compte pendant votre grossesse, la pudeur n’est pas vraiment de mise dans les maternités.

Entre les blouses fermées dans le dos – dans le haut du dos (pour cacher ce cou que je ne saurai voir ?) – mais qui vous laissent les fesses à l’air dès que vous faites 3 pas ; et les 75 personnes qui viennent systématiquement vous examiner à chaque rdv (stagiaires et lycéens en journées découvertes compris) ; vous finissez déjà par vous demander si votre périnée n’a pas été référencé par Tripadvisor comme nouveau lieu branché à visiter absolument.

Mais cela ne reste qu’un vague aperçu de ce qui vous attend pendant votre séjour. Je n’aime pas annoncer de mauvaises nouvelles ; mais il y a des chances pour qu’à l’issu de celui-ci la moitié de la fac de médecine et les ¾ du personnel soignant soit en mesure de dessiner votre intimité – intérieure ET extérieure – les yeux fermés. Et ce, malgré l’option « chambre individuelle » à 12 millions de dollars que vous avez souscrit (je n’exagère jamais).

Car si vous n’avez pas eu l’occasion d’en fréquenter jusqu’à présent ; vous allez découvrir une pratique courante bien que particulièrement désagréable, propre aux hôpitaux, cliniques et autres maternités.

Ici, on frappe en rentrant. Oui, oui ; vous avez bien lu. Non, ce n’est pas une erreur. Alors, coutume? pratique ancestrale ? Je ne sais pas. Toujours est-il que dans ces endroits, les membres du personnel – toutes catégories confondues – frappent en même temps qu’ils poussent les portes.

Et encore ! Ceci est valable pour les plus éduqués d’entre eux ! Certains ne prennent même pas la peine de frapper, probablement persuadés que leur entrée bruyante suffit à signaler leur présence. Mais le plus étonnant reste la réaction de celui qui frappe après être entré. Absurde me direz-vous ! Et pourtant, cela arrive plus souvent qu’on ne le croit. C’est le cas de figure typique du médecin qui, une fois rentré (avec pertes et fracas, comme tout médecin qui se respecte) ; tombe nez à nez avec vous dans une tenue ou position … incongrue. Les seins à l’air (si vous allaitez croyez-moi vous serez plus souvent torse nu que vêtu de cet adorable petit top que vous aviez prévu pour votre séjour), en train de vous crémer les cicatrices (qui ne se trouvent pas sur la joue, je vous le rappelle), en train de prendre une douche ou tout simplement en train de tester votre périnée sur le trône.

Médecin - Ce qu'il se passe vraiment après l'accouchement - Blog Maman Ne le dites à personne

Bref ; c’est dans ce genre de situations que le visiteur, devant votre mine déconfite, se sent obligé de se rapprocher du premier mur venu pour y donner 3 coups, sous votre regard médusé par si peu d’égard pour votre intimité. Il ajoutera la plupart du temps un « J’en ai vu d’autres, ça ne me gêne pas » auquel vous serez tenté d’opposer un « MAIS MOI SI, ABRUTI !! » ; que vous réprimerez de toute façon, puisqu’il y a des chances pour que le dit visiteur vienne à nouveau faire le tour de votre utérus. A quoi bon cacher le reste dans ce cas …

Pour finir je dois enfin vous avertir que si vous décidez d’allaiter (ou pas d’ailleurs), vos seins tomberont également dans le domaine public, et la grande majorité de la maternité pourra sans doute se vanter de vous avoir malaxé le téton avant même de vous avoir serré la main.

—————————–

J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop d’avoir levé le voile sur certaines de ces petites découvertes d’après l’accouchement. Je dois toutefois vous prévenir que vous n’êtes pas au bout de vos surprises, et si je trouve le temps, je me ferai d’ailleurs une joie de vous raconter la suite. (Ne me remerciez pas, tout le plaisir est pour moi).

Quoiqu’il en soit, souvenez-vous d’une chose : ces petites déconvenues seront vite oubliées, et ne sont rien en comparaison du sourire radieux de son bébé … Alors, pour préserver la reproduction de la race humaine, restez discrets et surtout, Ne le dites à personne …

Sourire bébé - ce qu'il se passe vraiment après l'accouchement- Blog Maman Ne le dites a personne

Et si vous êtes courageuse curieuse, allez donc faire un tour sur les autres découvertes :

Découverte #1 : Les tranchées et les lochies

Découvertes #5 : Le baby-blues, Vraiment ?



Retrouvez le blog ne le dites a personne sur les réseaux sociaux Facebook Instagram Pinterest Twitter Blog Ne Le Dites à Personne

icone twitter Ne Le Dites à Personne icone facebook blog ne le dites a personneicone instagram Ne Le Dites à PersonnePinterest Ne Le Dites à Personne

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 commentaires sur « Ce qu’il se passe vraiment après l’accouchement »

  1. 😂 😂 😂

    Toujours un plaisir de te lire et de me marrer toute seule devant mon écran de téléphone dans le tram 😂

  2. hahaha oui exactement ! Et le coup du corps déformé de l’intérieur, on en parle pas souvent, parce que personnellement, j’avais l’impression pendant des semaines que mes intestins s’étaient emmêlés les pinceaux avec mon estomac et mon utérus…
    Bref, avoir des enfants, c’est marrant, accoucher, c’est chouette !!!!!!

    1. (Je finis ma réponse partie n’importe comment hier soir !)
      Tu as raison on voit les ravages extérieurs mais ceux fait à l’intérieur ne doivent être pas être mal non plus… 😉
      Comme tu dis, accoucher c’est une expérience qui mériterait son paragraphe sur un CV ! Bien plus probant que pas mal de stages en ce qui me concerne 😉
      Merci pour ton petit mot 🙂

  3. Je dois avouer que ce qui se passe après l’accouchement a été pour moi bien pire que la grossesse. Et pourtant, j’avais un périnée de choc et pas d’épisio 😉
    Je rajouterai juste aux douleurs celles de la césarienne, cicatrice que tu finis par oublier et qui dans un geste brusque sait très bien se rappeler à toi ^^
    Les joies et bonheur de la maternité 🙂

  4. Mais que j’aime cet article ! Je m’y retrouve presque partout (bon, ici, 2 césariennes donc le coup de « tu tentes de t’asseoir », euh, pas possible !)…

    Mais alors, la partie « J’entre sans frapper » et l’allaitement, c’est tellement vrai ! Je me suis retrouvée à « accueillir » (attention c’est compliqué), le mari de la sœur du compagnon de ma mère (donc quelqu’un de très très proche !) les seins à l’air ! Et oui, j’avais mal alors ils prenaient le frais mais quand cela fait 4 nuits que l’on a pas dormi et bien on dit « Entrez » sans s’en rendre compte ! Et oui, lui, avait frappé !

    allez on s’en remet de tout ça ! en plus, on est tellement crevée, qu’on oublie tout, hein ?

    Bonne soirée et merci pour la rigolade

    Virginie

    1. J’espère que le mari de la soeur du compagnon de ta mère s’en est remis 🙂 (enfin surtout toi d’ailleurs), mais c’est vrai qu’à la fin on a tendance à se dire « foutu pour foutu, je reste à poil tant pis … » !
      Merci en tous cas pour ton passage ici Virginie (très joli prénom, d’ailleurs :-))

  5. J’ai adoré lire cet article… magique et tellement vrai. Moi j’ai eu droit à la démarche canard pdt des semaines grâce à une super césarienne. Enfin surtout ma deuxième car j’en ai eu deux. Ce qui me permet d’avoir le sublime commentaire de mon gynécologue à chaque visite : vous avez un utérus de jeune fille!!! Complément que je garde pour moi égoïstement. Merci en tt cas

    1. Merci Agnès ! tes commentaires me font toujours très plaisir 🙂
      J’imagine que ça ne doit pas être facile de gérer bébé après une césarienne … Mais si cela te permet de garder un utérus de jeune fille (mais où vont-ils chercher ça !!) 😉

  6. C’est tellement vrai!
    J’ai eu la chance de perdre mon poids de grossesse rapidement (je ne sais toujours pas comment) mais je n’ai clairement plus le même corps qu’avant malgré tout (ça pendouille un peu, ma taille s’est élargie et mes seins…non, ne parlons pas de mes seins).
    L’épisio, je redoutais, j’ai eu des césarienne, côté douleur je pense avoir eu ma dose.
    Quant à l’intimité, sans doute le pire. Tout le monde a vu mes seins. Et mes fesses, car ce n’est qu’après m’avoir emmenée à l’autre bout du service puis raccompagnée en chambre que l’ash m’a suggeré une autre blouse d’hôpital pour cacher mon séant (mais l’honneur est sauf, j’avais un slip filet).
    Je crois que le seul qui ait toqué et attendu, et s’est tourné à ma demande quand je finissais de tirer mon lait est le chef de service qui m’avait operée. Je lui ai dit « Ce n’est pas parce que vous connaissez mon utérus de l’intérieur, que vous pouvez voir mes seins! »

    1. J’ai eu la chance d’échapper (de peu pour la première!) à la césarienne, et pas d’épisio à déplorer, donc je ne suis pas à plaindre… Car j’en ai vu qui souffrait beaucoup ! Et s’occuper d’un nouveau-né après une opération comme la césarienne, chapeau !!
      J’adore, l’honneur est sauf avec un slip filet 😉 Voilà à quoi on est réduite …
      J’aurai aimé avoir ta répartie ! moi je suis la plupart du temps restée interdite et rouge pivoine 😉
      Merci pour ton passage içi 🙂

  7. Bonjour,
    j’ai adoré lire ton article : ton ton est pétillant même sur un sujet pas facile comme le fameux « retour de couches ». Plus jeune je pensais que les couches qu’on avait pas utilisé pour le bébé, on pouvait les renvoyer à la maternité dites donc^^ Je sais je suis complètement folle… Sérieusement ça ne me concerne plus mais ma cousine dont je suis très proche est en plein dedans. On ne parle plus de ces sujets qui sont pourtant la vraie vie. Tout doit être rose sentir bon et être aseptisé.
    Merci pour cet article et au passage je m’abonne parce que c’est ça que je cherche sur un blog la vraie vérité de la vraie vie x)

    1. Hello Antoinette !
      Merci pour ton petit mot et ton abonnement, ça me fait bien plaisir 🙂
      Alors le coup des couches qu’on renvoie c’est effectivement une drôle d’idée 😀
      Et oui c’est vrai qu’on ne parle souvent que la partie sympa et « vendeuse » de la maternité… Bon enfin faut pas exagérer ce n’est pas non plus une torture mais j’aime bien pointer du doigt ce qui embarrasse tout le monde… ahahah c’est mon côté un peu sadique sans doute 😛
      A très vite !

  8. Ils sont magiques ces articles !
    Mais vraiment, qu’est-ce qu’on a collé comme motiv et sang froid chez les meufs quand même pour supporter tout ça ! 😀

  9. Hello !
    Le top, cet article, comme le précédent d’ailleurs 🙂
    Tout est si vrai ! Non mais sans déc, cette manie de toquer en entrant (Ou d’entrer en toquant…) !
    J’ajouterais juste un truc : tu rencontre une nouvelle équipe toutes les 12h. Et bien entendu chacune y va de sa méthode et des ses propres conseils (à appliquer tout de suite maintenant sans poser de questions), contradictoires avec ceux de l’équipe précédente, si possible ^^
    Bref, les suites de couches, ce grand moment de dignité !

  10. ahhhh qu’est ce que tu m’as fais rire
    j’aime beaucoup ta plume
    bon, j’accouche pour la 2ème fois dans quelques jours
    ton article a donc fais remonté des souvenirs peu glamours dont je me serai passé lol
    à bientôt
    bisous

    1. Merci 🙂 Et oui moi aussi j’avais oublié ça après le premier … Et je te rassure, 3 mois après la naissance du second, ce ne sont déjà que de vagues souvenirs !! (bon enfin, sauf quelques petites nouveautés sur mon corps… d’ou mon intérêt pour l’huile Melvita !) J’en profite aussi pour te dire que je trouve ton blog superbe, car j’y ai passé un peu de temps suite à la lecture de l’article sur Melvita 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *