Le baby-blues… Une histoire d’hormones, vraiment ?

Il y a quelques temps, j’avais commencé à vous parler des joyeusetés insoupçonnées du post-partum. Aujourd’hui, on sort les mouchoirs : voici venu le temps, non pas des rires et des chants, mais des cafards et des larmes; malheureusement.

Lire la suite de « Le baby-blues… Une histoire d’hormones, vraiment ? »

Box Office du Dessin Animé acceptable (ou pas)

« Non franchement, quand on a des enfants; avoir une TV, c’est vital. Regarde, t’étais bien contente de les mettre devant un dessin animé pour finir ton article, non ?! »

Lire la suite de « Box Office du Dessin Animé acceptable (ou pas) »

Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux, maintenant …

8h45.

Je suis à nouveau seule dans la voiture. Il fait à peine jour. Et il fait froid. C’est encore un jour sans lumière, un de ces jours ou le ciel semble si bas, si gris; que l’on a l’impression de n’être pas tout à fait sorti du lit même au beau milieu de la journée.

Je n’ai d’ailleurs pas beaucoup dormi.

Lire la suite de « Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux, maintenant … »

Le lieu que tous les bordelais devraient connaître : l’Heure du Marché

Bordelais, bordelaises !

Vous qui arpentez la plus longue rue piétonne-commerçante du monde lorsque vous faites les boutiques rue Sainte-Catherine, vous qui traversez la plus grande Place d’Europe quand vous flânez aux Antiquaires de la Place des Quinconces, vous qui courez sur les quais en observant le plus grand « pont d’Europe à travée levante »  quand votre foulée vous mène au pied du pont Chaban Delmas; vous qui gravissez la plus haute Dune d’Europe lorsque vous vous échappez au Pilat le temps d’un week-end; vous qui êtes enfin – personne n’en doute une seconde – tellement exceptionnel que votre vin est mondialement reconnu; et bien, pourtant, comme tout le monde; une à plusieurs fois par semaine, vous devez  bien vous farcir la corvée des courses.

Lire la suite de « Le lieu que tous les bordelais devraient connaître : l’Heure du Marché »

Vis ma vie de Chef de projet

Il fût un temps préhistorique où mon activité professionnelle était tellement indéfinissable que l’on m’a gentiment gratifiée du titre de « Chef de projet » .

Vous remarquerez que, comme nom de métier, c’est plutôt pratique. Déjà parce qu’en général; les gens sont contents de pouvoir se gargariser d’être chef. « Maurice, félicitations mon p’tit, vous passez Chef. Bon OK, chef; pas du monde; même pas de quelqu’un, mais de votre cul PROJETS. C’est ÉNORME Maurice » .

Lire la suite de « Vis ma vie de Chef de projet »