Libérée, Délivrée

Ce qui est chouette avec ce blog, c’est que l’on me propose parfois de faire des trucs que je n’aurai jamais eu l’idée de faire moi-même. Tester un rouge à lèvre bleu et une coloration rouge puis publier ma tête de drag queen sur Instagram; habiller mes enfants en Power Rangers et leur faire dire « Z’adore mes Saussettes » sur une vidéo; manger des nuggets de poulet transgénique pendant une semaine pour voir si je me transforme en dindon dire ce que j’en pense dans un article non-sponsorisé…

Comme je suis encore un peu pudique (et que je préfère le saumon, le maquillage et le coton bio…); je ne dis pas oui à tout (mais qui sait ça viendra peut être tout est une question de prix).

Par contre, quand Disney m’a contacté il y a quelques jours, pour nous inviter; ma famille et moi; au spectacle Disney On Ice, La Reine de Neiges; je n’ai pas hésité longtemps…

Olaf - libérée délivrée ! Blog Maman Ne le dites a Personne

C’est clairement quelque chose auquel je n’aurai pas pensé

D’une part mon aîné me semblait un peu petit; et –attention cliché jaihontedeledire mais comme Patrick, jeledisquandmême -je pensais que La Reine des Neiges ça n’intéressait que les petites filles. Même, j’étais presque fière de ne pas avoir vu le dessin animé ni subi les heures d’écoute de ce petit air à peine entêtant que vous connaissez trop si bien.

Mais Schtroumpf N°2 venait de pointer le bout de son nez; et je me suis dis que c’était l’occasion de passer un peu de temps avec Schtroumpf N°1; histoire qu’il ne se sente pas trop délaissé. En mère indigne que je suis; j’y ai aussi vu une chance d’être libérée, délivrée, des couches et tétées l’espace de quelques heures. (#Teammereindigne)

J’ai donc accepté, et dimanche dernier, nous partions fébrilement à La Patinoire de Bordeaux; après avoir briefé pendant plus d’une demi-heure les grands-parents venu garder Numérobis. (Vous êtes suuurs que ça va aller ? hein ? hein ? vous avez bien tous les N° d’urgence ? non mais allez-y sans moi. non allez on y va. Non allez…OK OK biquet, pas taper; j’arrive).

Je ne savais franchement pas à quoi m’attendre.

J’avais quand même eu la surprise de découvrir que Grand Schtroumpf connaissait déjà très bien la chanson, et adoooorait la chanter – ce qui donnait à peu près cela : « Libeeeeeuuuuréééé délaaaaaabréééé, hmmmm téraaaaai puzamééééééé » – une adaptation assez libre et presque sympathique qui n’est toutefois pas sans rappeler les ravages de l’alcool sur les chanteurs à voix-. Malgré tout, je m’interrogeais sur la capacité de mon minus à regarder calmement un spectacle en restant tranquillement assis plus de 5 minutes…

Arrivés sur place, je notais déjà un premier point positif : la scène était tout à fait visible par tous et de n’importe quel endroit de la salle. Ça peut paraitre bête, mais j’avais peur que mon grand loulou pas-si-grand-que-ça ne soit gêné par un « plus haut que lui » sur le siège de devant – Et non, je ne transpose pas du tout ma frustration de presque naine qui ne voit toujours que la moitié de l’écran au cinéma -.

Le speaker a annoncé le début du spectacle…

Pas de doute, on était bien chez Disney. Lancement à l’américaine, on chauffe la salle. Avec un public constitué pour 50% de mini Reines de Neiges en furie, ce n’était d’ailleurs pas trop compliqué de faire monter la pression…

Puis le show a commencé. Et surprise; qui a débarqué sur la glace ? ET BAH NAAAN pas la Reine des Neiges !! Ou c’était peut-être elle, mais elle était déguisée en Mickey alors… ! Donc, Mickey et tous ses amis ont envahi la piste; comme ça; genre on est chez nous, quoi. J’ai failli demander à Biquet de se dévouer pour leur dire gentiment qu’ils s’étaient planté de spectacle; faut nous laisser les gars maintenant; mais mon regard s’est arrêté sur mon petit lapin…

Il était là le vrai spectacle !!

Bouche bée, les yeux écarquillés comme des billes, mains à mi-hauteur et doigts grand écartés; littéralement scotché par ce qu’il était en train de voir : LA MAISON DE MICKEY EN VRAI !!!!! J’ai sorti mon premier mouchoir, pour essuyer mes yeux déjà humides. Trop d’émotion pour mon système hormonal.

Mickey - libérée délivrée ! Blog Maman Ne le dites a Personne

La Reine des Neiges est enfin arrivée.

Les tableaux et les chants se sont enchaînés sans que loulou n’en perde une miette. Régulièrement, il demandait « c’est pas libeuré ça!! », tout en restant captivé par ce qu’il se passait plus bas. Point d’orgue de ce début de spectacle, les chutes de neige : mon bébé n’en croyait pas ses yeux, lui qui n’en avait jamais vu ! Et hop, un deuxième mouchoir pour maman.

Clairement, le Schtroumpf kiffait grave. Il faisait coucou à tous les acteurs, battait des mains et applaudissait à qui mieux-mieux (+ 10 points pour cette expression des années 20). Je dois avouer que j’ai aussi été bluffée par la qualité du spectacle : les costumes, la mise en scène, les prouesses des artistes nous ont complétement embarqué dans l’histoire – que nous étions probablement les seuls à ne pas déjà connaitre dans la salle -. Même Biquet a apprécié et m’a gratifié d’un « c’était vachement bien » à la fin de la représentation (donc à priori aussi bien que notre mariage, notre voyage de noces et la finale de la Champion’s League; derniers événements qualifiés de « Vachement bien » par l’homme enthousiaste).

Je ne savais pas du tout combien de temps durait la représentation, mais j’avais misé sur une heure. Et effectivement, au bout d’une heure environ; le tant attendu « Libérée, Délivrée » est arrivé – en même temps que la rupture de mouchoirs pour Maman -. L’extase pour Loulou qui est resté figé (par l’émotion?!) pendant toute la chanson. Puis le spectacle s’est interrompu … pour l’entracte. J’avais largement sous-estimé la durée du show… A ce moment là je me suis dit que ce serait sans doute trop long pour mon petit bout de 2 ans et demi… Mais c’était mal connaitre l’énergumène. Il s’est enfilé la 2ème partie comme on se fait un paquet de M&M’s en période de régime : en savourant chaque seconde. Au final, la seule crise à laquelle nous avons dû faire face fut celle de la fin du spectacle : Monsieur Plus en voulait encore …

En conclusion…

… Nous avons passé un moment exceptionnel. Mais oui M’sieur-dame, parfaitement; on s’emporte on s’emballe, mais n’ayons pas peur des mots; c’était topissime ! Certainement parce que c’était une première, que le contexte s’y prêtait et que nous avons adoré voir les étoiles dans les yeux de notre presque-plus-bébé; mais j’ai sincèrement été très agréablement surprise par l’ensemble de la prestation. Seul petit bémol; l’énorme merchandising autour du show : avertissement pour les parents; prévoyez un budget « extra » pour les gadgets en tout genre que l’on vient coller sous le nez de votre progéniture… On a réussi à l’éviter cette fois-ci; sans doute parce que Loulou était tellement absorbé par toute cette nouveauté qu’il n’y a même pas prêté attention; mais je crains que nous n’y échappions pas la prochaine fois… . Certes, cela fait partie du spectacle et du folklore qui l’entoure, mais le budget peut vite grimper quand on fait l’addition !

Mais, même si j’ai bien conscience que tout le monde ne peut pas se le permettre; voir les yeux de son enfant briller autant; ça n’a pas de prix… .

Enfin … si. Je me dois d’être honnête. En dehors du prix du billet; je dois vous avertir que cela vous coûtera 1, voire 2; tympans. Parce que depuis 1 semaine, nous avons dû lui passer environ 254 fois « Libérée, Délivrée » sous peine de grosse crise – et quitte à écouter des hurlements, autant que ce soit un minimum mélodieux-, mais nous l’avons subi encore beaucoup plus : du matin (il se réveille en chantant) au soir (il s’endort en chantant), et même la nuit (il rêve en chantant). Alors je ne sais pas s’ils mettent de la drogue ou quoi dans cette chanson; mais j’avoue qu’elle commence un peu à me taper sur le système… moi qui était si fière d’y avoir soi-disant échappé. Libérée, Délivrée; moi? Hmmm, pas vraiment non. Mais bon, je ne vais quand même pas me plaindre; alors soyez mignons et surtout, Ne le dites à personne 🙂

Merci encore à Disney pour ces invitations.


Retrouvez le blog ne le dites a personne sur les réseaux sociaux Facebook Instagram Pinterest Twitter Blog Ne Le Dites à Personne

icone facebook blog ne le dites a personneicone instagram Ne Le Dites à PersonnePinterest Ne Le Dites à Personneicone twitter Ne Le Dites à Personne

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur « Libérée, Délivrée »

  1. J’aime vraiment beaucoup (beaucoup) ta façon d’écrire – tu arrives à me faire rire sur un billet sponsorisé et (presque) à me faire supporter liberée délivrée…chapeau bas!!!

    1. Merci :-). Tu sais que le coup de coeur est réciproque ! J’ai pas eu le temps de te laisser un mot mais j’ai beaucoup aimé ton article sur le baby blues des vieilles mamans. Et j’imagine bien qu’avec 2 minettes tu n’a pas dû échapper au « Libéréééééé Délivréeeee » ;-). Enfin entre ça et la Queue Leu Leu … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *